LEXIQUE

Adaptation automatique de la cotisation

Le montant plafond de la cotisation du 3ème pilier A (lié) augmente tous les deux ans. Il possible de demander, pour les personnes qui souhaitent toujours cotiser au maximum, d’adapter les paiements tous les deux ans pour atteindre automatiquement les plafonds prévus par la FINMA.

Assurance du risque-décès (assurance-vie)

Le risque décès peut être couvert par deux types d’assurances: un 3ème pilier dit mixte qui couvre le décès en verse un capital aux héritiers en cas de décès de la personne assurée durant la durée du contrat mais qui verse également un capital à la fin du contrat si la personne est vivante (capital en cas de vie également). La deuxième assurance est appelé une « risque pur », elle ne couvre que le décès pendant la durée du contrat et ne verse rien à la fin du contrat si la personne est vivante.

Assurance-vie constante VS décroissante

Les 3èmes piliers en assurances peuvent proposer des assurances-vie constantes, cela veut dire que le capital assuré en cas de décès est le même durant toute la durée du contrat. Si par contre, vous choisissez une assurance vie décroissante, le capital de l’assurance-vie diminue avec le temps.
L’assurance-vie décroissante peut être intéressante si cette dernière sert à couvrir une dette qui diminue avec le temps.

Assurance-vie sur deux têtes

C’est un troisième pilier en assurance donc le risque décès est assuré pour deux personnes. Cela veut dire que si l’un des deux disparait, l’autre touchera le capital décès.

Capital décès

  • C’est la somme qui sera versée aux héritiers en cas de décès de la personne assurée.

Capital en cas de vie

C’est la somme qui sera versée à la personne assurée (titulaire du 3ème pilier) en cas de vie a la retraite.

Capital garanti

Le capital garanti est la somme que l’institut, dans lequel vous faite votre 3ème pilier, vous garanti à la retraite si vous cotisez tous les ans jusqu’à vos 65 ou 64 ans. En général seules les assurances garantissent un capital. Un capital garanti vous permet de vous projeter à la retraite en sachant à l’avance quel sera le capital minimum dont vous disposerez. Nous parlons de capital minimum car il y a de fortes chances pour que vous receviez plus que le capital garanti le jour de votre départ à la retraite, car vous toucherez en plus les intérêts. Le capital garanti n’est donc qu’une sécurité.

Capital projeté

De nombreuses compagnies font des extrapolations et des estimations sur combien vous aurez à la retraite avec des taux d’intérêts de 3, 5 ou même 7%! Ne vous fiez pas à cela. Fiez vous au capital garanti et éventuellement, vous pouvez espérer un rendement de 1,5 ou 2% mais rarement plus. Les frais sont de plus en plus importants pour les 3èmes piliers.

Cotisation

La cotisation est le montant que vous mettez dans votre 3ème pilier. Elle peut être annuelle, mensuelle ou alors fractionnée durant l’année à votre guise.

F.I.N.M.A.

Il s’agit de l’organe de surveillance des marchés financiers.
Taux technique
Le taux technique est le taux d’intérêt minimum, fixé par la FINMA, qui doit être utilisé pour rémunérer votre épargne dans un 3ème pilier. Il est actuellement à 1,25%. Mais attention! La banque ou l’assurance peut diminuer de ces taux minimums ses frais de gestion/administration.

Libération du paiement des primes

La libération du paiement des primes est une option qui est souvent proposée dans les 3èmes piliers des compagnies d’assurance. Le risque couvert par cette option est le suivant: si vous vous trouvez en incapacité de travailler suite à une maladie ou un accident, vous n’avez plus à payer votre 3ème pilier, les primes seront payées automatiquement par l’assurance jusqu’à ce que vous puissiez travailler nouveau. Cette option peut être intéressante si vous êtes mal couverts en cas d’incapacité de gain (Indemnités journalières prévues par votre employeur & rente d’invalidité du 2ème pilier) sinon, elle n’est pas nécessairement utile car elle coûte évidemment.

Police

Pour un 3ème pilier en assurance, nous pouvons également parler de police 3ème pilier.

Participation aux excédents

La participation aux excédents est la rémunération d’un 3ème pilier dit classique si les rendements des capitaux et la santé de la compagnie dans laquelle vous faites votre 3ème pilier sont meilleurs que prévu.

Preneur d’assurance

Le preneur d’assurance est la personne à qui l’argent investi dans le 3ème pilier est destiné.

Rente d’invalidité

La rente d’invalidité est une option qui peut être rajoutée dans un 3ème pilier en assurance. Elle vous assure, en cas d’incapacité de travail (appelée aussi : incapacité de gain) pour cause de maladie et/ou accident, une rente mensuelle d’un montant que vous pouvez choisir.
Cette rente peut être intéressante si vous êtes mal couverts par votre employeur par exemple. Pour savoir si vous en avez besoin, contacter un expert de l’ASSORCA.

Troisième pilier libre – 3B

Vous pouvez mettre autant d’argent que vous le souhaitez dans un 3b, il n’y a pas de limite.
Tout le monde peut faire un 3b, quelque soit la nationalité, le lieu de résidence ou encore le fait de travailler ou non.
L’argent est disponible en tout temps, il n’est pas bloqué.
Il n’y a pas d’avantages fiscaux, hormis dans certains cas.
Les héritiers sont libres (mais les parts légales réservées aux héritiers légaux demeurent).
Fiscalement, le pilier 3b doit être déclaré tous les ans dans sa fortune

Troisième pilier lié – 3A

Le troisième pilier A est aussi appelé le troisième pilier lié.
Il peut être fait dans une banque ou dans une assurance.
Ses cotisations sont déductibles du revenu chaque année.
L’argent investi dans ce 3ème pilier est bloqué est ne peut être retiré que pour certaines raisons telles que le départ à la retraite, un achat immobilier, en cas de départ de Suisse ou si le titulaire devient indépendant.
Lorsqu’on parle de « 3ème pilier » c’est dans la plupart des cas du 3ème pilier lié, le 3ème pilier libre (3B) étant plus spécifique.
La cotisation annuelle de 3ème pilier A est plafonnée (CHF 6’768.-/an actuellement, CHF 33’840.-/an pour les indépendant)

Valeur de rachat

C’est la somme minimum que vous pouvez retirer de votre 3ème pilier en assurance. Cette valeur de rachat peut présenter de fortes pénalités durant les premières années.

Valeur de transformation

C’est la somme que vous pourrez retirer à la retraite si vous arrêtez de payer votre 3èmepilier avant.

Trouver la meilleure offre