Faut-il commencer jeune?

Vous entendrez souvent dire qu’il faut commencer le 3ème pilier quand on est jeune. Les experts de l’ASSORCA pensent que c’est, dans la plupart des cas, faux.

Voici les raisons pour lesquelles il ne faut pas commencer un troisième pilier quand on est jeune :

  • Si on a un faible revenu, le taux d’imposition sera également bas et les avantages fiscaux peu importants.
  • Les projets sont encore nombreux et il est difficile de se projeter sur les 5 à 10 prochaines années.
  • En général, une jeune personne n’aura pas encore constitué d’épargne disponible (sur un compte en banque standard). Il faut donc qu’elle mette la priorité sur ce type d’épargne et non pas sur une épargne bloquée.

Les arguments qui peuvent être avancés pour la constitution d’un 3ème pilier très tôt sont les suivants :

  • L’assuré peut bénéficier des « intérêts composés » sur son épargne: c’est vrai, MAIS, il peut en bénéficier dans n’importe quel type de placement sans que ces derniers soient bloqués.
  • Il peut bénéficier des taux d’intérêt fixes sur la totalité de son contrat: c’est vrai, mais ce taux est aujourd’hui tellement bas, qu’il ne sert à rien de bloquer son épargne pour en profiter.

Il existe par contre des personnes jeunes pour qui le 3ème pilier peut être intéressant. Il s’agit de jeunes gens qui entrent tôt dans la vie professionnelle, qui ont une carrière qui peut s’anticiper sur les prochaines années. Mais encore une fois, il faut être certain de ne pas changer de projet en cours de route, par exemple, en décidant de reprendre des études.

Trouver la meilleure offre