EN RÉSUMÉ

Voici, en quelques lignes ce qu’il faut savoir sur le troisième pilier. En parcourant les diverses rubriques, vous pourrez par la suite entrer dans les détails des spécificités de ce produit.

Nous traitons dans la plupart des menus: le troisième pilier lié, appelé également 3A. Pour connaître les spécificités du troisième pilier libre (3B), veuillez vous rendre dans la rubrique correspondante du menu.

Qu’est-ce que le troisième pilier ?

Le troisième pilier n’est rien d’autre qu’une épargne privée. Il vous permet de mettre de l’argent de côté et de bénéficier de différents avantages.
A la différence d’un simple compte en banque, l’argent que vous mettez dans un troisième pilier ne peut être retiré que dans certaines conditions. D’autre part, le montant que vous pouvez y mettre est plafonné à quelque milliers de francs par an (CHF 6’768.- en 2015).

Où peut-on faire un troisième pilier ?

Vous pouvez ouvrir un troisième pilier dans pratiquement toutes les banques et toutes les assurances en Suisse.

Qui peut faire un troisième pilier ?

  • Pour pouvoir ouvrir un troisième pilier, il faut que vous receviez un salaire en Suisse, soit en tant que salarié, soit en tant qu’indépendant.
  • Vous pouvez commencer dès vos 18 ans et continuer jusqu’à 5 ans après votre retraite si vous travaillez encore.
  • Un frontalier a donc le droit de faire un troisième pilier tant qu’il travaille en Suisse.

Combien puis-je mettre dans un troisième pilier ?

Pour une personne salariée, le maximum est de :

  • CHF 6’768.- par an (en 2016)

Pour une personne indépendante (qui n’a pas de 2ème pilier)

  • CHF 33’840 par an (en 2016)
  • Maximum 20% de son revenu (solde du compte pertes et profits après rectifications fiscales et déduction des cotisations personnelles à l’AVS/AI/APG, à l’exception des cotisations à des formes reconnues de prévoyance.)
    Ex : Martin a gagné CHF 30’000.- en 2015. Bien que la limite soit de CHF 6’768.- par an, il ne pourra mettre dans son troisième pilier que CHF 6’000.- cette année.

Pour quelles raisons peut-on retirer l’argent de son troisième pilier ?

L’argent que vous mettez dans un troisième pilier ne peut être utilisé que pour quelques raisons bien spécifiques :

  • Si vous vous mettez à votre compte (indépendant).
  • Si vous êtes indépendant et que vous changez d’activité.
  • En cas de départ définitif de la Suisse
  • Pour acquérir un bien immobilier ou rembourser une hypothèque (crédit immobilier).
  • Pour réinvestir l’argent dans votre 2ème pilier.
  • En cas d’invalidité, sous certaines conditions.
  • A la retraite (5 ans avant au plus tôt).

Quels sont les avantages du troisième pilier ?

Pourquoi, 3,2 millions de troisièmes piliers étaient ouverts en 2012 ? Qu’est-ce qui rend ce produit si attractif ? La raison principale est simple : l’avantage fiscal.
L’Etat suisse accorde à toute personne qui épargne dans un troisième pilier des avantages fiscaux.

Si je veux faire un troisième pilier comment m’y prendre ?

Définir un montant raisonnable à épargner.
Comme il a été indiqué, le troisième pilier est une épargne bloquée. Il serait donc inconscient d’y mettre toutes ses économies.

Choisir auprès de quel institut ouvrir son troisième pilier.

  • Il faut savoir que vous pouvez ouvrir plusieurs troisième piliers.
  • Ensuite, il faut choisir entre le modèle bancaire ou celui de l’assurance.
  • Il faut finalement choisir quelle banque ou quelle assurance est la plus intéressante pour vous.

Auprès de qui demander conseil ?
Si vous sentez que vous avez besoin d’être conseillé par un professionnel, vous avez le choix entre :

  • Un banquier ou un assureur : le problème étant que ces derniers ne vous proposeront que les produits de leur établissement. Nous déconseillons donc ce type de conseil.
  • Un courtier (conseiller financier) : Ils proposent souvent des produits de plusieurs compagnies, ce qui vous permet de pouvoir comparer le marché. Par contre, ils gagnent souvent leur vie en vendant des produits d’assurances, ce qui peut les pousser à en vendre plus que nécessaire. Assurez-vous en tout cas de vous faire conseiller par une personne qui est inscrite à la FINMA (vérifier sur le registre en cliquant sur le lien ci-dessous) et qui vous a été référencé par des personnes de confiance. http://register.vermittleraufsicht.ch/Search.aspx?lng=fr
  • L’ASSORCA. L’Association des Consommateurs Avertis a l’avantage de ne vendre aucun produit, sa neutralité est ainsi garantie. Nous proposons une formation de 30 minutes qui vous permet de connaître avec précision si le troisième pilier est intéressant pour vous ou pas. Veuillez vous rendre dans la rubrique « Suivre une Formation » du menu principal pour de plus amples informations.

Nous restons à votre entière disposition pour toute question ou renseignement.

ASSORCA

Boulevard du Pont d’Arve 14
1205 Genève
info@assorca.ch
022 796 32 77